Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page

Château de la Souche
 

Le château de la Souche

En savoir plus sur le parc de la Souche

Le site de La Souche est constitué par le prolongement de la butte de la tour de Montlhéry. Le parc et ses jardins s’organisent en trois terrasses, la seconde prenant appui sur un mur fortifié, vestige de l’enceinte de la ville construite en 1540 et 1580.

Les jardins sont dessinés avant 1823. Le plan du cadastre levé alors montre clairement l’ordonnancement des espaces. Sur la première terrasse on a dessiné un parterre à la française autour d’un bassin central. A la suite, un grand rond-point, au droit d’un belvédère qui offre un panorama choisi sur la tour de Montlhéry, nous conduit vers des quinconces d’arbres fruitiers, puis des bosquets et un bois d’agrément dont la sinuosité des chemins n’est pas sans rappeler la disposition d’un jardin anglais. Un bel ombrage est offert, dans les allées principales, par des tilleuls et des marronniers.

L’accès à la seconde terrasse se fait depuis le belvédère par l’escalier symétrique. La majeure partie des murs est couverte de treillage garnie de treille où mûrit le chasselas. En 1831 on mentionne un berceau « au-dessus de la porte dite de Linas ».

Sur la dernière terrasse, vignes et vergers se partagent l’espace. Les charrettes peuvent y venir par la rue Fromagère. Avant 1854, Jean-François Senart crée trois jardins potagers : deux bordent les vignes et les vergers ; le troisième, qualifié de « potager d’agrément», est installé sur la première terrasse.

La physionomie du parc évolue encore au 20e siècle. Dans les années trente, la première terrasse est reconfigurée comme en témoigne la géométrie des trois bassins à parement de briques dont deux viennent d’être agrémentés de nouvelles fontaines. On reconstruit une serre sur la seconde terrasse. Munie d’un dispositif de chauffage à bois, cette serre était réservée à la culture des fleurs délicates.

Source : Nathalie Ensergueix, Docteur en Histoire de l'art

Situé dans le prolongement de la Porte Baudry sur les anciens remparts, se trouve un des endroits les plus bucoliques de Montlhéry : le Château et le parc de la souche.

Le parc de la Souche, d’une superficie d’1 hectare, est un jardin régulier, boisé et fleuri, du début du siècle, formé de trois terrasses, qui offre une vue superbe sur la tour et les remparts de la ville.

Il bénéficie d’un environnement élégant et particulièrement calme. L’endroit rêvé pour un pique-nique enchanteur ou une balade romantique...

En 2013, le parc et le château de la Souche, qui abrite l'ensemble des services administratifs, ont bénéficié d'une réhabilitation.

Historique de la mairie

A cette époque, la mairie se situe 27 Grande Rue, à l’emplacement qui accueille aujourd’hui la Maison du Patrimoine.
Il faut attendre 1942 pour voir une annexe de la mairie s’installer au 9, place du Marché, là ou se trouve aujourd’hui une agence du Crédit agricole.

En 1950, afin de réunir tous les services municipaux, un projet de Mairie est lancé et un concours d’architecte est ouvert à cette occasion, mais ce projet est abandonné.
C’est en 1964 qu’est décidé le transfert de la Mairie au 16 rue de la Chapelle, dans les anciens locaux d’un notaire.
A cette adresse se trouve aujourd’hui la Trésorerie Principale. Puis en 1975, après l’acquisition de la propriété Meyer, la Mairie est transférée au 14 rue de la Chapelle.

C’est donc après plus de 2 siècles que la Mairie retrouve son environnement d’origine.

Le cadastre, créé en 1807, signale déjà l’existence du Château de la Souche et certains éléments architecturaux découverts dans les caves laissent à penser que  le Château actuel a été bâti  sur les fondations d’un autre édifice datant  du 15ème siècle.

Au 19ème siècle, le Château porte le nom de « Maison de la Reine Blanche »  en mémoire de Blanche de Castille et de son fils Saint Louis qui, selon la légende, aimaient y séjourner.

Pierre Gaudron-Dutilloy Maire de Montlhéry de 1793 à 1811 en est propriétaire et le cède en 1831.
Le château connait plusieurs propriétaires du négociant à l’industriel en passant par un pensionnaire du gouvernement.
En 1931, Victor Denain, Chef d’état major, général de l’armée de l’air puis Ministre de l’air en fait l’acquisition pour y habiter avec sa famille.
 

Après la guerre, le Château devient la propriété d’un  orphelinat qui le met plus tard à la disposition d’une association le Centre d’Education Permanent.

Et c’est en 1987 que la commune de Montlhéry, sous l’égide de son Maire notre regretté Maurice Picard, en fait l’acquisition.

Le parc sur 3 niveaux est alors  ouvert au public, et le niveau bas abrite le centre aéré dont les enfants, devenus adultes aujourd’hui, se souviennent  qu’il portait bien son nom, tant ils y ont passé de bons moments.

En 2000 sous la mandature de Michel Spiral, les locaux de la Mairie ne suffisant plus pour les accueillir, certains services comme la communication, l’informatique, les études techniques et les archives communales sont transférés au château de la Souche.

Le château de la Souche héberge plus tard la Mission Locale, la Communauté de Communes Cœur de l’Hurepoix, la Croix -Rouge et le Club Informatique Gassendi.  Mais la dispersion et l’éloignement de ces services municipaux deviennent problématiques et la vétusté du bâtiment dangereuse pour les personnes qui y travaillent.

La nécessité de regrouper de façon cohérente tous les services dans un bâtiment unique

Pour accueillir l’ensemble du personnel dans la Mairie du 14 rue de la Chapelle,  une extension et une réhabilitation du bâtiment sont à prévoir qui, selon la loi, doit respecter avant le 1er janvier 2015, les règles d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Le château de la Souche est sous-exploité et d’une capacité suffisante, il représente une réelle opportunité pour accueillir la nouvelle Mairie puisqu’il permet l’accueil du public sur un seul site.

Le bâtiment est classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, il est donc éligible pour bénéficier d’une subvention du Conseil Général. Les travaux sont  chiffrés à 1 518 181€ et la subvention du Conseil Général s’élève à 478 303 €.
Le conseil municipal vote le 15 octobre 2009 le projet de transfert de l’Hôtel de ville au Château de la Souche.
Après toutes les démarches et appels d’offres pour l’attribution des marchés, les travaux débutent en avril 2012.

Une surprise de taille

Certains travaux réservent des surprises, des mauvaises comme des bonnes, ce sont tout d’abord les poutres en bois soutenant le plancher qui sont vermoulues et qui ne reposent plus sur le mur de soutien, elles représentent un Toile n°3 anonyme 2ème moitié du 19ème siècledanger et sont remplacées par de nouvelles pièces de soutènement.
Et puis une autre surprise de taille nous attend : en novembre dernier lors de la dépose d’un revêtement mural, les ouvriers découvrent, un ensemble décoratif de style baroque datant probablement du 19ème siècle, composé de 5 toiles représentant des personnages dans dToile n°3, détail du repeint du visage féminines paysages idylliques.

Certaines toiles, ayant souffert de l’humidité et de la moisissure, présentent quelques dommages, il faut donc, pour les mettre en valeur, les faire restaurer par des spécialistes.

En savoir plus sur l'historique de ces toiles

Le Forgeron est installé au 1 rue Blanche de CastillePhoto du Forgeron

Et puis, le 1er février, c’est au tour du Forgeron qui se dresse depuis 1979 sur le fait du toit de la Mairie, créé par Raymond Galidie Ferronnier de métier et élu à Montlhéry de 1983 à 2001, d’être démonté pour être restauré. Cette sculpture de  1,80 m et 80 kg  tout en acier, et qui porte  la devise chère à Maurice Picard : « Ensemble et d’un même cœur, forgeons notre bonheur » continue de veiller  sur notre ville puisqu’elle est désormais installée sur le parvis du château de la Souche.

Le parc et ses jets d'eau

Puis le parc est réaménagé : les bassins, condamnés depuis de très nombreuses années sont maintenant sécurisés et  transformés pour 2 d’entre eux en miroirs d’eau, ils  comportent des jets, des fontaines et un jeu de lumière  et sont désormais accessibles au public, les espaces verts sont refaits, les allées revêtues de béton désactivé sont maintenant éclairées, les serres datant du 19ème siècle sont restaurées. Tout est pensé et réalisé pour que ce parc devienne un lieu de promenade, de curiosité, de détente et de divertissement pour tous les  Montlhériens.

 

Photo du parc   Photo du parc et ses jets d'eau
     
Photo du parc et ses jets d'eau   Photo du parc et ses jets d'eau
     
Photo du Forgeron   Photo du bassin et ses jets d'eau
     
Photo de la serre restaurée en 2013   Photo de la serre restaurée en 2013

Télécharger la brochure sur le château de la Souche (310 Ko)

Les enfants ne sont pas oubliés puisque une aire de jeux à été aménagée pour leur plus grand plaisir.soucheparcenfant-s-2.jpg

 
Météo
 

Météo

Météo Montlhéry © meteocity.com
 
Crédits |  Contact |  Plan de site |  Haut de page